Mes Signets

Connectez-vous ici pour créer des signets!

Le Dieu d’amour

Vivre avec l’assurance de son amour indéfectible.

de Charles F. Stanley

 

Une de nos plus grandes consolations est de savoir que Dieu ne change jamais. À moins que nous comprenions que cette vérité englobe son amour inconditionnel, l’insécurité et le sentiment d’être indigne nous priveront de la vie abondante que Christ nous a promise. Cependant, de nombreux chrétiens sont aux prises avec le doute parce qu’ils voient dans leur vie une « preuve » convaincante qu’ils ne sont pas dignes d’être aimés. Ils sont bombardés par des pensées comme : Regarde seulement ce que j’ai fait, de quelle manière j’ai traité des gens et gaspillé ma vie. Comment le Seigneur pourrait-il un jour me pardonner et m’utiliser pour accomplir ses buts? Le problème est que nous présumons qu’il aime comme nous aimons. Nos sentiments envers les autres changent continuellement, mais il n’en est pas ainsi du Seigneur.

Le fondement de l’amour de Dieu
Le mot grec servant à désigner l’amour de Dieu est agape; ce mot comporte l’idée que, de par son caractère, l’amour divin est « sacrificiel et inconditionnel ». Le Seigneur se donne généreusement à nous pour notre bien. L’amour agape non seulement tire son origine de Dieu, mais est essentiel à son être. En réalité, il fait partie de sa nature ou comme 1 Jean 4.8 le dit : « Dieu est amour » (italique ajouté). En d’autres termes, le Seigneur ne cesse jamais d’aimer parce que, s’il le faisait, il cesserait d’être qui il est.

Songez seulement à ce dont votre vie ressemblerait si l’amour de Dieu dépendait de votre caractère et de votre comportement. Vous vivriez des montagnes russes spirituelles, un jour en haut et le lendemain en bas. Puisque personne ne peut atteindre la norme parfaite du Seigneur, un sentiment d’insécurité et d’indignité se dissimulerait toujours dans votre âme. On ne connaît pas la grâce à vivre ainsi, mais seulement un triste légalisme asservissant. Le Père céleste ne vous aime pas davantage lorsque vous êtes bon, ni moins lorsque vous êtes mauvais, parce que son amour repose non sur votre valeur, mais sur sa nature immuable.

Comprendre l’amour divin
C’est en examinant comment Christ a interagi avec diverses personnes durant son ministère sur terre que nous pouvons le mieux en apprendre sur l’amour insondable de Dieu. Je vais catégoriser quatre personnages bibliques pour que vous puissiez plus facilement vous identifier à eux. En les examinant et en étudiant les paroles et les actions de Jésus, songez à la manière dont le même amour inconditionnel s’applique à vous.

Pierre : celui qui a réagi impulsivement (Mt 14.28,29; 16.21-23; 26.31-35,69-75). Pierre était unique. Il était direct, un chef de file qui vivait à plein régime. En voyant Jésus marcher sur l’eau, Pierre a été le seul disciple à sortir de la barque par la foi, mais il parlait parfois sans réfléchir, ce qui lui a valu bien des problèmes. Lorsque Christ a révélé à ses disciples qu’il allait être crucifié, Pierre a effectivement réprimandé le Fils de Dieu.

Cependant, Pierre a commis sa plus grande erreur au dernier souper lorsqu’il a refusé d’écouter la mise en garde prophétique du Seigneur qui révélait à ses disciples qu’ils l’abandonneraient tous. À peine quelques heures après avoir affirmé avec assurance qu’il lui serait toujours loyal, Pierre a renié Jésus, non seulement une fois, mais trois fois (Mc 14.27-30).

Vous vous identifiez peut-être à Pierre. Avez-vous déjà fait des déclarations imprudentes ou bien agi impulsivement? Votre indépendance vous a peut-être conduit à une déception humiliante. Rien de tout cela ne peut vous empêcher d’être aimé de Dieu et de le servir. Le Seigneur maîtrise l’art de transformer des personnes brisées en des serviteurs utiles.

Peu de temps après sa résurrection, Jésus a personnellement rencontré Pierre pour amorcer le processus de restauration de l’apôtre. Quand les femmes sont allées au tombeau, l’ange leur a dit : « Mais allez dire à ses disciples et à Pierre […] » (Mc 16.7 italique ajouté). Christ n’a jamais cessé de l’aimer. Connaissant le potentiel de Pierre, il a permis à Satan de le cribler pour éliminer l’orgueil du disciple, qui l’empêchait de devenir un dirigeant spirituel humble.

Nous pensons parfois que Dieu n’exprime son amour que de manière tendre, mais il est un Père céleste aimant qui corrige ses enfants pour leur bien. Il se sert de nos épreuves et de nos échecs pour façonner notre caractère et nous former à devenir des serviteurs dynamiques.

Zachée : celui qui a fait des compromis (Lu 19.1-10). Puisque les publicains étaient considérés comme des traîtres, ils n’étaient pas populaires en Israël. Comme s’il n’était pas assez déplorable qu’ils collectent les impôts pour les Romains, bon nombre d’entre eux trompaient les Juifs en leur demandant deux ou trois fois plus qu’ils étaient autorisés à percevoir. Puisque Zachée était un chef des publicains, vous pouvez être certain qu’il était haï. Cependant, quand Jésus l’a vu perché sur un sycomore, il l’a appelé. C’est ce que l’amour divin fait toujours : il nous appelle et nous attire dans une relation avec Dieu. Peu importe nos actions passées ou même nos péchés présents, Christ n’évalue pas notre vie pour voir si nous sommes dignes de lui; il nous accepte simplement tels que nous sommes.

Même si la foule était horrifiée devant la manifestation de bonté de Jésus envers ce pécheur, Zachée a réagi de manière incroyable. Il s’est engagé à donner la moitié de ses biens aux pauvres et de rembourser au quadruple ceux qu’il avait volés. Le Seigneur n’a pas humilié Zachée avant de l’attirer au salut et vers une vie sanctifiée; c’est l’acceptation miséricordieuse du Sauveur qui l’a gagné. Zachée voulait donc vivre d’une manière digne de l’amour qu’il avait reçu.

Vous êtes-vous déjà senti coupable parce que vous aviez fait des compromis avec les valeurs du monde et commis des actions que vous regrettez? Même si une rencontre avec le Seigneur expose toujours nos péchés, son amour à notre égard nous offre de l’espoir et une solution. Quand nous recevons Jésus comme Sauveur, il n’y a plus de condamnation. Son amour nous libère et nous motive à vivre le reste de nos jours pour lui.

La Samaritaine : celle qui a échoué sur le plan moral (Jn 4.3-30). Lors de ses interactions avec les gens, Jésus savait exactement comment toucher leur cœur. Quand il a rencontré la Samaritaine au puits de Jacob, il a dirigé les nombreuses digressions de la conversation vers l’amour intarissable du Messie. Cet amour représentait la solution au besoin le plus profond de son interlocutrice qui l’avait cherché dans tous les mauvais endroits. Après avoir été mariée cinq fois, elle vivait avec un homme qui n’était pas son mari. À cause de son comportement immoral, elle n’était pas acceptée par la communauté. C’est pourquoi elle venait puiser de l’eau au moment le plus chaud de la journée lorsque personne ne se trouvait au puits.

Quand Jésus l’a rencontrée, il lui a fermement, mais tendrement révélé ses secrets et a mis au jour son cœur assoiffé. Puis, il lui a offert l’eau vive de l’Esprit, une eau qui lui donnerait enfin la satisfaction qu’elle avait recherchée toute sa vie. Cette rencontre est étonnante en ce que Christ a révélé le péché de la Samaritaine de manière à ce qu’elle ne se tienne pas sur la défensive. L’amour de Jésus avait tellement transformé la femme qu’elle est allée dans la ville parler à tout le monde du Messie, les invitant tous à venir le rencontrer.

Avez-vous déjà essayé de remplir le vide dans votre cœur par des relations qui ne peuvent jamais apporter de satisfaction durable? Dieu vous a créé pour que vous entreteniez une relation profonde avec lui. Même si les amitiés, les relations conjugales et les liens familiaux sont merveilleux, rien dans notre vie ne peut remplacer le Seigneur.

Bartimée : celui qui était moins que rien (Mc 10.46-52). En Israël, les mendiants aveugles étaient considérés comme « des moins que rien ». Ils pouvaient recevoir la pitié et la charité, mais jamais une attention ou une reconnaissance particulière; la plupart des gens les ignoraient simplement, comme s’ils étaient invisibles. Mais un jour, alors que Bartimée criait à Jésus d’avoir pitié de lui, le Seigneur s’est arrêté, a conversé avec lui et a rétabli sa vue.

Vous sentez-vous comme un moins que rien? Votre vie semble être un cycle sans fin de travail dénué de sens, de temps passé à regarder la télé et à dormir. Ou vous combattez peut-être la solitude; plus personne ne vous remarque. Beaucoup de gens se sentent insignifiants et inutiles quand ils vieillissent ou deviennent malades et qu’ils ne peuvent plus travailler comme auparavant. Leur vie est réduite graduellement à une seule chambre ou même à un lit. Ils sont alités dans un hôpital ou une maison de repos, souvent oubliés du monde.

Pourtant, le Seigneur sait exactement où vous êtes et il n’a jamais détourné les yeux de vous. « Jusqu’à votre vieillesse je serai le même, jusqu’à votre vieillesse je vous soutiendrai » (És 46.4b). Il ne cesse pas de vous aimer simplement parce que vous vous sentez inutile ou insignifiant. C’est en détournant les yeux de vous-même et en les fixant sur le Fils de Dieu que vous pouvez le mieux ranimer votre espoir et votre motivation. Quand vous vous concentrez sur sa Parole, votre sentiment de dignité s’enracine dans la vérité plutôt que dans des émotions changeantes. Christ a cru que vous valiez la peine qu’il meure pour vous, et il vous aime indépendamment de votre état physique, émotionnel ou spirituel.

C’est une question de foi
Le fait que Dieu nous aime est indéniable. Il l’a affirmé dans sa Parole et l’a manifesté par son Fils. Toutes les fois que nous nous vautrons dans notre indignité et ressassons les raisons pour lesquelles il pourrait ne pas nous aimer, nous faisons preuve d’incrédulité. Nous devons simplement accepter son amour par la foi. Plus nous choisirons de croire le Seigneur au lieu de nous fier à nos sentiments, plus nous serons convaincus de son amour. Puis, quand la foi nous délivrera de nos doutes, nous connaîtrons la vie fructueuse et joyeuse que Dieu a prévue pour nous.

Pour une étude plus approfondie

1. Comment réconcilier l’amour et la justice de Dieu.
Lisez Jean 8.1-11. Comment Jésus a-t-il manifesté de l’amour à la femme prise en adultère? Dans notre culture, réagir aimablement envers les pécheurs équivaut souvent à tolérer le péché. En quoi les dernières paroles de Jésus à la femme contredisent-elles cette pensée (v. 11)?

2. Comment réconcilier notre souffrance avec l’amour de Dieu.
Lisez Romains 8.35-39. Des circonstances difficiles ou douloureuses sont-elles un signe que Dieu ne nous aime pas? Aux versets 37 à 39, quelles promesses donne-t-il pour nous soutenir dans les épreuves?

Caractéristiques de l’amour de Dieu

Parfait : il n’a besoin d’aucune amélioration ni d’ajouts
Éternel : il n’a ni commencement ni fin
Incommensurable : il est sans limites
Sacrificiel : il s’est manifesté par la mort de Christ pour nous
Incompréhensible : il ne peut être expliqué ni entièrement compris
Unique : il n’a sa source qu’en Dieu
Disponible : il est offert gratuitement à toute l’humanité
Inconditionnel : il ne dépend pas de notre comportement
Immuable : il ne change jamais ni ne fait défaut

Le commérage

21 octobre 2014

gratuitement à notre magazine aujourd'hui!
Plan du site
Conduire les gens dans le monde entier vers une relation croissante avec Jésus-Christ et fortifier l'Église locale.
Copyright 2014 En Touch ministères
A: P.O. Box 7900, Atlanta, GA 30357
P: 1-800-IN TOUCH