Mes Signets

Connectez-vous ici pour créer des signets!

Petits enfants, petits problèmes

Comment aimer vos enfants adultes.

de Sandy Feit

 

Quand mes enfants étaient adolescents, quelqu’un m’a donné une affiche qui disait : « Alors que j’avais enfin trouvé toutes les réponses de la vie, on a changé les questions. » Pour moi, ces mots représentaient un bon résumé de l’aventure toujours imprévisible du rôle de parent.

Même si j’ai aimé élever mes enfants, je savourais l’idée qu’un jour cette tâche ardue serait terminée et que je pourrais simplement jouir d’une relation entre adultes avec eux. Et c’est le cas, mais j’admets aussi volontiers à quel point j’étais naïve de présumer que je n’aurais plus à travailler dur. Pourquoi les interactions avec des enfants adultes seraient-elles exemptes de stress quand toutes les autres relations importantes – conjoint, ami, collègue, famille – comportent des difficultés interpersonnelles? Si nous considérons à quel point nous nous soucions profondément de nos fils et de nos filles, de leur famille et de leur situation professionnelle, il est facile de constater que lorsque nos enfants sont adultes, les enjeux sont supérieurs de bien des manières. Ou, comme ma mère dit toujours : « Petits enfants, petits problèmes… »

De nos jours, un autre facteur vient compliquer la tâche des parents : les temps ayant vraiment changé depuis l’époque où nous avions l’âge de nos enfants, nos expériences et nos valeurs peuvent avoir peu en commun avec celles de la nouvelle génération. Dans leur livre How to Really Love Your Adult Child, Ross Campbell et Gary Chapman soulignent que, jusqu’aux années 1960, le chemin menant à la vie adulte était relativement prévisible et stable; il comprenait l’école, le travail, le mariage et l’établissement près de la famille élargie. Toutefois, les 50 années suivantes ont apporté une telle évolution sur plusieurs fronts – l’engagement conjugal, la consommation de drogues, le comportement sexuel, la conscience sociale, les différents types de louange, l’éthique du travail, la technologie – que la sagesse traditionnelle peut sembler hors de propos.

Les auteurs exhortent les parents à écouter les idées de leurs enfants, à considérer leurs points de vue et à tenir compte de leur logique et de leur perspective quand cela est possible, tout en évoquant leurs propres préoccupations. Puisque le résultat est grandement influencé par l’attitude des parents, rappelez-vous que demeurer aimable ne veut pas dire que vous excusez un mauvais comportement.

Tandis que les enfants adultes devraient être libres de prendre leurs propres décisions, les auteurs donnent une mise en garde aux parents : éviter à vos enfants les répercussions désagréables de leurs choix peut court-circuiter leur progression vers la maturité. Une approche plus utile et « rédemptrice » consiste à leur offrir votre soutien émotionnel en traversant avec eux les conséquences douloureuses de leurs décisions.

Au moment où je préparais cette interview avec M. Chapman, je vivais des situations personnelles déroutantes qui m’ont motivée à lui poser la plupart de mes questions. Cependant, inspirée par le matériel publicitaire du livre, j’ai demandé à l’un des auteurs : « Que pensez-vous que nos enfants adultes veulent de nous plus que toute autre chose? » Celui-ci est aussi pasteur et conseiller conjugal et familial depuis 40 ans. Voici sa réponse : « Je pense qu’ils veulent se sentir aimés et en sécurité. Ils veulent savoir que, si leur vie tombe en ruine, ils peuvent revenir au foyer. Maman et papa seront à la maison. »

Certaines choses ne changent jamais.

Quand un chrétien tombe

29 juillet 2014

gratuitement à notre magazine aujourd'hui!
Plan du site
Conduire les gens dans le monde entier vers une relation croissante avec Jésus-Christ et fortifier l'Église locale.
Copyright 2014 En Touch ministères
A: P.O. Box 7900, Atlanta, GA 30357
P: 1-800-IN TOUCH