Mes Signets

Connectez-vous ici pour créer des signets!

Pour bénir le Roi

Ce que les mages nous enseignent sur l’adoration.

de Charles F. Stanley

Avez-vous déjà pensé offrir un cadeau à Dieu durant la période de Noël? Vous donnez peut-être des cadeaux à des êtres chers, à des amis et à des voisins, mais avez-vous considéré de quelle manière vous pourriez bénir le Seigneur tout-puissant? Après tout, Noël est un jour propice à l’adoration de Jésus-Christ qui s’est dépouillé lui-même, en prenant une forme de serviteur pour nous (Ph 2.7).

Nous pouvons tirer beaucoup de leçons des mages qui lui ont rendu visite à Bethléem. Qu’ils aient offert de l’or, de l’encens et de la myrrhe à un bambin peut nous sembler inhabituel, mais Jésus n’était pas un enfant ordinaire. Ces cadeaux symbolisaient qui il était et ce qu’il venait accomplir sur la terre.

Même si l’histoire des mages rapportée en Matthieu 2.1-16 nous est très familière, nous bénéficierions tous de l’examiner d’un œil nouveau. Dieu a un enseignement spécial pour nous dans ce récit formidable, alors que nous considérons la signification des cadeaux et la manière dont nous devrions répondre à Jésus-Christ en l’adorant.

Les mages

Les mages étaient des dirigeants originaires de l’Orient, probablement de quelque part en Mésopotamie, près de la ville de Babylone. Ils étaient sans doute des astronomes qui avaient découvert une étoile étrange indiquant la naissance d’un roi juif attendu depuis longtemps. Mais comment ces hommes étaient-ils au courant de la naissance du Messie? Après tout, ils venaient de régions païennes lointaines. Pourquoi s’en seraient-ils même souciés?

La Bible nous aide à élucider ce mystère. En Daniel 1.1-6, nous trouvons un lien entre l’Empire babylonien et Israël. Quand Daniel était encore adolescent, les Babyloniens l’avait fait captif ainsi que beaucoup d’autres Juifs et les avait emmenés à Babylone lors de la conquête de la Judée. C’est là qu’il a grandi et, avec d’autres jeunes hommes juifs, qu’il a été formé afin de servir le roi. Étant donné que Daniel avait reçu du Seigneur le don d’interpréter les rêves, il a accédé à des fonctions de dirigeant dans les Empires babylonien et perse. Au cours de sa vie, il a gagné le respect des rois et des hommes sages de ces Empires. Par ailleurs, les mages étaient possiblement des descendants des personnes à qui Daniel et d’autres Juifs avaient parlé du Dieu d’Israël et du Messie promis.

Des générations plus tard, quand le signe du Roi juif est apparu dans le ciel, les mages ont reconnu son importance. Aujourd’hui, nous ne considérons généralement pas les étoiles comme un moyen de suivre la direction divine. Toutefois, quand Dieu a créé le soleil, la lune et les étoiles, il les a conçus non seulement pour éclairer la terre, mais aussi pour que les astres servent de signes : « […] que ce soient des signes pour marquer les époques, les jours et les années » (Ge 1.14b). Que Dieu se serve d’une étoile pour guider les dirigeants païens vers le Messie ne devrait donc pas nous étonner.

Un contraste

Après avoir vu l’étoile dans leur pays, les mages ont entrepris le long voyage jusqu’en Israël. En arrivant à Jérusalem, ils ont demandé : « Où est le roi des Juifs qui vient de naître? Car nous avons vu son étoile en Orient, et nous sommes venus pour l’adorer » (Mt 2.2). Vous pouvez vous imaginer que leur question a causé tout un émoi dans la ville. Quel Roi? De quoi parlent-ils? Ces visiteurs étrangers semblaient s’attendre à ce que tout le monde sache de quelle naissance ils parlaient, mais les gens ignoraient que le Messie était né. Au lieu d’être remplis d’émerveillement, le peuple et le roi Hérode ont été troublés par ce groupe de voyageurs inattendus et leur annonce étrange (v. 3).

En contraste, les mages avaient pour but d’exalter, d’une façon désintéressée, le Roi des Juifs, récemment né. Hommes de foi, ils ont cru le signe que le Seigneur leur avait donné. Au cours de leur voyage, ils avaient dépendu de la direction divine alors qu’ils suivaient l’étoile (v. 9). Arrivés à la maison où Jésus se trouvait, ils se sont prosternés et l’ont adoré avec admiration et humilité (v. 11). Puis, ils ont ouvert leurs trésors et lui ont présenté des cadeaux dignes d’un roi. Même si nous ne savons pas s’ils comprenaient la signification ultime de ces offrandes, chacune était prophétique et appropriée au Fils de Dieu.

Les cadeaux

La myrrhe était un parfum précieux utilisé principalement pour les inhumations. Dans l’Ancien Orient, les dépouilles étaient enveloppées dans un drap de lin aspergé de myrrhe. Ce cadeau préfigure la mort de Jésus et son rôle comme notre Rédempteur. Il n’est pas venu pour vivre, mais afin de mourir pour l’humanité pécheresse, en donnant sa vie pour que nous échappions à la séparation éternelle d’avec Dieu. Le symbolisme prophétique a été accompli lorsque Nicodème a descendu de la croix le corps de Jésus et l’a enveloppé de bandes de lin en y mettant trente kilos de myrrhe et d’aloès (Jn 19.38-40)

L’encens jouait un rôle important dans l’adoration juive. Alors que les sacrificateurs en répandaient sur les charbons brûlants de l’autel d’or, un parfum s’en dégageait et montait, symbolisant ainsi l’offrande de leurs prières. L’encens indiquait prophétiquement le rôle de Jésus comme notre souverain sacrificateur. En latin, le mot « sacrificateur » est pontiface, ce qui veut dire « bâtisseur de pont », et c’est exactement ce que Jésus est pour nous. Il est le seul médiateur entre l’humanité pécheresse et le Dieu saint (1 Ti 2.5). Il a offert son propre sang, qui était parfaitement efficace, pour expier nos péchés une fois pour toutes (Hé 9.11-14). Cependant, la sacrificature de Jésus-Christ ne s’arrête pas là; il remplit toujours son rôle de sacrificateur alors qu’il est assis à la droite de Dieu, intercédant pour nous (7. 25).

L’or peut sembler un cadeau inapproprié pour un enfant né dans la famille d’un charpentier modeste, mais le symbolisme de ce cadeau révèle la raison pour laquelle il est approprié. Dans le monde ancien, on offrait de l’or à une personne que l’on honorait et qu’on tenait en haute estime. C’était un cadeau adéquat pour un roi, et c’est exactement ce qu’est Jésus. Au cours de son ministère, il a affirmé posséder un royaume. En fait, lorsque Pilate lui a demandé s’il était le Roi des Juifs, Jésus lui a répondu : « Tu le dis, je suis roi. Je suis né et je suis venu dans le monde pour rendre témoignage à la vérité » (Jn 18.37). De plus, il a ajouté pour préciser : « Mon royaume n’est pas de ce monde […] » (v. 36).

Si vous avez cru en Jésus comme Sauveur, vous faites partie de son royaume même si vous ne pouvez pas en voir la manifestation physique. À votre conversion, vous avez été transporté du royaume des ténèbres au royaume du Fils de Dieu (Col 1.13,14). Un jour, ce royaume spirituel sera visible lorsque Jésus-Christ reviendra sur terre pour régner comme Roi des rois et Seigneur des seigneurs (Ap 19.11-16)

La réponse

Même si l’histoire des mages s’est déroulée il y a bien longtemps, ses leçons sont actuelles. La question importante aujourd’hui est de déterminer la manière dont vous répondrez à Jésus-Christ. Les mages sont venus pour adorer le Messie, en se prosternant humblement devant lui. Ils l’ont honoré comme Rédempteur, Souverain Sacrificateur et Roi. Si vous suivez leur exemple, vous aussi pourrez célébrer et jouir de la splendeur du Sauveur.

Jésus est venu pour marcher parmi les hommes afin qu’ils puissent faire route avec lui pour toujours. Lorsque vous le reconnaissez comme votre Roi, votre Rédempteur et votre Souverain Sacrificateur, vous découvrez les joies et les richesses incroyables de son merveilleux royaume.

Questions pour une étude approfondie

Jésus a raconté une parabole pour illustrer les diverses réactions à son royaume à venir. Lisez Luc 19.11-27 en réfléchissant à la manière dont vous lui répondriez.

1. Dans la parabole, qui répond avec hostilité?

2. Qui semble indifférent au retour de l’homme de haute naissance? Qui semble l’honorer?

3. D’après cette histoire, comment votre réaction à Jésus déterminera-t-elle votre avenir dans son royaume?

Notre travail

1 septembre 2014

gratuitement à notre magazine aujourd'hui!
Plan du site
Conduire les gens dans le monde entier vers une relation croissante avec Jésus-Christ et fortifier l'Église locale.
Copyright 2014 En Touch ministères
A: P.O. Box 7900, Atlanta, GA 30357
P: 1-800-IN TOUCH