Mes Signets

Connectez-vous ici pour créer des signets!

Sagesse pour les épreuves de la vie

Entrevoir la perspective éternelle.

de Charles F. Stanley

 

Pourquoi Dieu permet-il que nous traversions des temps difficiles? Les chrétiens présument parfois à tort que, s’ils suivent le Seigneur, ils seront à l’abri de tout problème. Mais Jésus n’a jamais promis à ses disciples une vie d’aisance et de confort. Au contraire, il les a avertis de s’attendre à des tribulations (Jn 16.33). Après tout, Christ lui-même n’a pas été exempt d’afflictions. On l’a appelé « l’homme de douleur » (És 53.3).

Depuis toujours, l’humanité a connu des épreuves. En étudiant certaines situations affligeantes de l’histoire selon la perspective de Dieu, nous pouvons tirer des leçons qui nous aideront à réagir sagement aux épreuves futures. Le Seigneur les utilise pour accomplir de bonnes choses dans notre vie, mais notre réaction à l’adversité déterminera si nous en bénéficions ou non.

Adopter la bonne attitude
Comment réagissez-vous devant les difficultés ou la douleur? Vous plaignez-vous ou cédez-vous à l’apitoiement sur soi? Vous fâchez-vous en rejetant sur les autres la responsabilité de vos problèmes? Ces réactions mènent toutes au désespoir et à la misère, mais Jacques 1.2-6 présente un point de vue tout à fait différent sur la souffrance : « Estimez-le comme une parfaite joie, mes frères, quand vous serez en butte à diverses [épreuves] » (v. 2, version Darby).

En lisant ce verset, certains peuvent penser que c’est une déclaration absurde et que ce sont plutôt les larmes qui accompagnent les épreuves. Ils peuvent se demander : Comment peut-on se réjouir dans l’épreuve? Jacques a évidemment compris quelque chose sur la souffrance que nous devons connaître. Le mot estimer est un terme financier qui signifie « évaluer ». Jacques ne nous dit pas d’aimer la douleur et de prendre plaisir à la souffrance, mais de considérer nos épreuves comme une occasion de recevoir les bénédictions que Dieu a promises à ceux qui réagissent aux afflictions avec sagesse.

J’ignore quelle épreuve vous traversez à l’heure actuelle, mais je sais que, si vous acceptez de la tenir pour une joie, vous découvrirez la bonté de Dieu au milieu de la souffrance. Contrairement au bonheur, la joie ne dépend pas de circonstances plaisantes, parce que c’est le Saint-Esprit qui la produit en nous.

Déterminer la source
Avez-vous déjà remarqué que les problèmes se présentent sous diverses formes et qu’ils ont des degrés d’intensité différents ? Ils ont aussi tendance à surgir sans crier gare et parfois l’un après l’autre. En fait, vous pouvez avoir l’impression d’affronter tout un lot de difficultés à la fois.

Connaître la source de votre épreuve peut vous aider à comprendre la bonne manière d’y réagir. Puisque nos problèmes proviennent de diverses sources, nous devons adapter nos réactions à chacun d’eux. Toutes les fois que vous rencontrez une difficulté, demandez au Seigneur de vous aider à en déterminer la cause, ainsi que la réaction adéquate. Voici quelques sources courantes d’épreuves :

Nous-mêmes. Nous nous attirons parfois des ennuis à cause de nos choix ou de nos actions. Nous pouvons nous retrouver dans un champ d’épreuves simplement parce que nous avons planté de mauvaises semences; nous récoltons donc maintenant ce que nous avons semé plus tôt (Ga 6.7,8). La bonne nouvelle est que, si nous nous repentons et nous humilions, le Seigneur rachètera nos erreurs et nous enseignera des leçons précieuses.

Les autres. Parfois, nos problèmes découlent des décisions ou de la conduite d’une autre personne. Le comportement d’un être cher vous a peut-être fait souffrir ou un ennemi vous a peut-être malicieusement accusé et calomnié. De toute manière, votre douleur est réelle. Votre responsabilité consiste à pardonner à ceux qui vous ont causé du tort, à vous prémunir contre le ressentiment et à chercher la sagesse de Dieu pour gérer la situation de manière à l’honorer.

Le monde. Bon nombre de nos épreuves résultent simplement du fait de vivre dans un monde déchu. Des accidents arrivent, des gens tombent malades, des désastres naturels frappent, des guerres se déclenchent; nous n’avons aucun pouvoir sur toutes ces choses. Notre espoir est qu’un jour, à l’avènement de Christ, tout cela prendra fin; nous vivrons finalement en paix. En attendant, puiser dans la puissance suffisante du Saint-Esprit nous permettra de réagir d’une manière qui attire les autres au Sauveur.

Satan. Nous avons aussi un adversaire qui veut nous dévorer. Le diable travaille continuellement contre nous pour affaiblir notre foi, détruire notre témoignage et nous rendre inutiles dans le royaume de Dieu. Cependant, nous ne sommes pas impuissants contre ses assauts. Le Père nous a donné des armes spirituelles pour nous protéger contre les attaques de l’ennemi (Ép 6.11).

Dieu. Puisque le Seigneur est souverain sur toutes choses, aucune épreuve ne peut nous toucher sans sa permission. Notre Père céleste sait que la souffrance est parfois la seule manière par laquelle nous pourrons croître spirituellement. La douleur peut aiguiser notre sensibilité à sa présence et nous faire entendre sa voix à laquelle nous étions demeurés sourds jusqu’à présent. Elle révèle des péchés cachés et nous purifie comme le feu raffine l’or. D’un point de vue humain, les épreuves font mal, mais selon Dieu, elles constituent un pont vers une relation plus profonde avec lui.

Comprendre les objectifs de Dieu
La souffrance dénuée de sens est épuisante et démoralisante, mais si nous acceptons que nos problèmes comportent un but et qu'ils nous sont bénéfiques, nous pourrons presque tout supporter. Jacques se réjouissait dans les épreuves parce qu’il savait que Dieu accomplissait quelque chose de bon en lui. Bien que nous ne connaissions pas son but précis pour chaque difficulté ou obstacle, l’Écriture révèle ses objectifs globaux.

  • L’épreuve de votre foi. Pour être authentique, la foi doit être testée, tout comme les haltérophiles dépendent de la résistance pour développer leurs muscles. Quand tout va bien, il est facile de dire : « Bien sûr que je fais confiance au Seigneur. » Mais quand les temps sont durs, notre assurance en lui peut s’effondrer. Croirez-vous les vérités bibliques et y obéirez-vous ou laisserez-vous l’épreuve vous porter à douter de son amour pour vous et de sa protection? Chaque moment d’adversité auquel vous faites face est une occasion de croire en Dieu, de vous reposer en ses promesses et de croître à sa ressemblance.

  • Produit la patience. Une des qualités les plus précieuses que le Seigneur veut produire en nous est la patience. Ce n’est peut-être pas ce que nous désirons lorsque la souffrance frappe à notre porte, mais le Seigneur sait que certaines leçons ne sont apprises que sous la pression de l’adversité. Toutefois, même à ce moment-là, il nous protège avec puissance et bienveillance en déterminant la durée et l’intensité de chaque épreuve. Même si nous pensons ne pas pouvoir la supporter, Dieu connaît nos limites et ne les dépassera pas.

Le type de patience que Dieu cherche à former en nous ne nous fait pas murmurer d’un air résigné : « Eh bien, je crois que je suis coincé dans cette situation puisque je n’y peux rien. » Il veut que nous supportions patiemment l’épreuve en ayant une confiance absolue en sa bonté et une entière conviction en sa force. Nous ne pouvons y arriver qu’en étant fermement déterminés à vivre pour ses objectifs, peu importe le coût.

  • Afin que vous soyez parfaits et accomplis. Jacques a écrit que supporter ainsi les épreuves produira de très bons résultats – et non que nous ne pécherons plus. « Parfaits et accomplis » veut dire que nous serons mûrs et pleinement formés. La nouvelle naissance n’est pas le but de la vie chrétienne; elle n’en est que le commencement. Dès notre conversion, Dieu veut que nous croissions spirituellement pour que nous devenions des femmes et des hommes de foi mûrs. Son but est de nous conformer à l’image de son Fils (Ro 8.29), et les épreuves jouent un rôle essentiel dans ce processus continu. Il les utilise pour faire disparaître nos mauvais traits de caractère, nous débarrasser d’habitudes et d’attitudes répréhensibles et nous façonner jusqu’à ce que nous reflétions Christ.

  • Sans faillir en rien. L’avantage le plus étonnant des épreuves est peut-être qu’elles pourvoient à quelque chose dont nous avons besoin. Jacques dit que si vous supportez l’épreuve avec la bonne attitude, vous en sortirez « sans faillir en rien » (1.4). L’apôtre Paul a écrit que l’« écharde dans sa chair » lui avait été donnée pour lui enseigner l’humilité et la dépendance de Dieu (2 Co 12.7-10). Cependant, il a aussi écrit que le Seigneur le consolait dans ses afflictions pour qu’il puisse consoler les autres (1.3,4). Si vous voulez être utile dans le royaume de Dieu, vous devez connaître le brisement, car c’est le moyen que Dieu utilise pour produire les qualités nécessaires à l’accomplissement de sa volonté.

Coopérer avec Dieu

Même si tous ces avantages sont à votre portée, ils ne vous appartiennent pas automatiquement. Toutefois, en suivant les instructions de Jacques dans ces quelques versets, vous vous disposez à recevoir les bénédictions que Dieu a promises, tous les outils nécessaires pour vivre victorieusement en lui. Considérez donc les épreuves comme une occasion de vous réjouir, et laissez la persévérance produire son fruit; c’est alors que votre souffrance sera profitable, à la fois sur terre et dans l’éternité. Si vous manquez de sagesse au milieu de vos épreuves, le Seigneur vous invite à la lui demander et à vous attendre à la recevoir par la foi (Ja 1.5,6).

La couronne de vie attend celui qui supporte patiemment la tentation et qui est approuvé (1.12). Dieu veut accomplir de grandes choses en vous, et il les accomplira si vous le lui permettez. Mais il ne vous les imposera pas; le choix vous appartient. Ne le laisserez-vous pas utiliser l’adversité pour vous transformer?

Questions pour une étude approfondie

  1. Selon Romains 5.1-5, comment devrions-nous réagir aux tribulations (v. 3)? Quelles bonnes choses Dieu veut-il produire en nous par les épreuves?
  2. Selon 1 Pierre 1.3-9, en quoi pouvons-nous grandement nous réjouir? Comment nous concentrer sur notre héritage peut-il nous aider à supporter les épreuves? Au verset 6, qu’est-ce que les mots « pour un peu de temps » et « puisqu’il le faut » vous révèlent sur la perspective de Dieu et sa souveraineté sur vos afflictions? Quel est son but pour vous au milieu de vos épreuves (v. 7)?

La patience (1)

24 octobre 2014

gratuitement à notre magazine aujourd'hui!
Plan du site
Conduire les gens dans le monde entier vers une relation croissante avec Jésus-Christ et fortifier l'Église locale.
Copyright 2014 En Touch ministères
A: P.O. Box 7900, Atlanta, GA 30357
P: 1-800-IN TOUCH